openSUSE, nous y voilà

Après les différents rappels, Linux, Distributions… le thème principal de ce Blog est donc openSUSE. Mais qu’est ce que c’est que ça ?

openSUSE

  • Historique

SUSE est une distribution Linux commerciale d’origine allemande principalement développée en Europe depuis de 1994. En 2003 elle est rachetée par Novell qui va libérer le code source qui ne l’était pas et qui va créer en 2005 son penchant communautaire : openSUSE. La version entreprise devient SUSE Linux Enterprise (SLE).

Novell

SUSE a été créée sur les bases de Slackware, puis a incorporé des éléments de Jurix puis de Red Hat Linux dont le gestionnaire de paquets RPM.

Les numéros de versions s’alignent sur celui de la version entreprise. Il ne faut donc pas parler d’openSUSE 11, mais bien d’openSUSE 11.3. Par exemple entre la 11.3 et la 11.4 on pourrait penser que c’est juste une petite mise à jour ou correction de bugs alors que c’est bien l’arrivée d’une toute nouvelle version.

À la vue de ses difficultés financières importantes, l’entreprise Novell a été semble-t-il mise en vente récemment. Un candidat probable au rachat est VMware, un éditeur de solution de virtualisation. À suivre donc… (écrit le 14/10/2010 -> finalement racheté par Attachmate, voir http://syvolc.briolet.fr/2010/11/22/attachmate-rachete-novell/ )

  • Particularités

Novell aujourd’hui contribue directement au développement de KDE et Gnome.

openSUSE est, selon certains, la distribution qui intègre le mieux KDE. Pour cela tous les outils de configurations sont disponibles en Qt (la bibliothèque graphique de KDE) et utilisent les éléments KDE (comme les notifications). Les logiciels non KDE installés par défaut comme Firefox ou OpenOffice bénéficient de plugins pour améliorer leur intégration (boîtes de dialogue KDE, système de notifications KDE…). Néanmoins openSUSE intègre parfaitement les bureaux Gnome et Xfce.

Les caractéristiques et services openSUSE :

  • Le centre de contrôle YaST (panneau de contrôle pour l’administration, existe en Qt, en GTK et peut se lancer en console en mode semi-graphique)
  • Le gestionnaire de paquets ZYpp. Sa version console est zypper : en mode administrateur (root, super utilisateur…) :  zypper ref (mettre à jour la liste de dépôts), zypper up (mettre à jour les paquets qui peuvent l’être), zypper se [paquet] (faire une recherche de paquet), zypper in [paquet] (installer), zypper rm [paquet] (désinstaller), zypper lr (afficher les dépôts), zypper ar [dépôt] (ajouter un dépôt), zypper rr (dépôt] [supprimer un dépôt]
  • Le service de compilation openSUSE Build Service
  • L’installation en un clic (One-click install)
  • L’outil de création de distribution personnelle : SUSE Studio
  • Les services web : forums, wiki, blog, canaux IRC, brainstorming

Enfin pour information, il faut bien écrire openSUSE, non pas OpenSUSE ni OpenSuse ni OPENSUSE… on m’a fait la remarque dès mon premier mail sur les mailing lists ^^

Conclusion, openSUSE est parfaite ! facile d’utilisation, stable et puissante. Essayez la ! Son seul défaut reste l’horrible fond d’écran par défaut de la 11.3 :p

Syvolc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post Navigation