Sortie d’openSUSE Leap 42.1

Ça y est, après un an d’attente et de nombreux changements annoncés, la nouvelle openSUSE Leap 42.1 vient de sortir ce 4 novembre 2015 !

Le projet openSUSE est maintenant composé de deux modes de développement :
Tumbleweed, la version en publication continue (rolling release) ;
Leap, la version en publication régulière, plus stable, avec une sortie prévue par an, successeur de l’openSUSE que nous connaissions jusqu’ici.
Leap se distingue par un changement profond : elle est basée sur SUSE Linux Entreprise avec l’ajout de nombreux paquets éprouvés dans Tumbleweed.

Ce « saut » se marque également dans le numéro de version : 42.1 est la première version d’openSUSE Leap. Un numéro en référence à la fameuse question et un clin d’œil à S.u.S.E Linux 4.2, première distribution au caméléon.
Leap-green

Lors de la conférence openSUSE 2015, SUSE a annoncé la libération des sources de SUSE Linux Entreprise (SLE), incluant toutes les mises à jour de maintenance, sur les serveurs de l’openSUSE Build Service. Cela a ouvert la possibilité de rassembler le développement de SLE et d’openSUSE pour les versions stables, du moins pour le cœur des deux systèmes (noyau et système de base).

Le résultat est la création de deux distributions :
Tumbleweed, en publication continue (rolling release), constamment mise à jour ;
Leap, en publication régulière (regular release), la remplaçante basée sur SLE de la distribution openSUSE que nous connaissions jusqu’ici.

KDE-destop-42.1Le bureau Plasma d’openSUSE Leap 42.1

Cette version 42.1 est la première version d’openSUSE Leap, qui utilise les sources de SUSE Linux Entreprise (SLE) et vise un très haut niveau de stabilité. Le développement de la communauté passionnée et la stabilité de l’entreprise fournit plus de cohésion pour le projet et pour ses contributeurs. openSUSE Leap bénéficie d’un effort de maintenance de l’entreprise et a de nombreux paquets et mises à jour en commun avec SLE, ce qui est différent des versions précédentes d’openSUSE qui étaient créées dans un canal séparé.

Les développeurs de la communauté fournissent un niveau égal de contribution à Leap et aux projets upstream dont dépend cette version. Cela relie le fossé entre les paquets matures et les paquets plus récents trouvés dans l’autre distribution openSUSE : Tumbleweed.

Comme cette version est un véritable changement par rapport à la précédente, un nouveau numéro de version et une nouvelle stratégie de nom de version ont été adaptés pour refléter ce saut. Les sources de SLE viennent de SLE 12 Service Pack 1 bientôt publiées par SUSE. La stratégie de nommage est SLE 12 SP1 ou 12.1 + 30 = openSUSE Leap 42.1. Beaucoup ont demandé pourquoi 42, mais SUSE et openSUSE ont une tradition de commencer les grandes idées avec un quatre et un deux, une référence au Guide du voyageur galactique.
Chaque version mineure d’openSUSE Leap pourra fournir un nouveau KDE/Plasma ou GNOME, mais aujourd’hui tout est à propos d’openSUSE Leap 42.1, donc si vous êtes fatigués d’un bureau marron, essayez-en un vert !

Have a lot of fun!

openSUSE Leap 42.1 est…

Équilibrée

Leap fournit un équilibre entre nouveauté et maturité… Leap offre ce sentiment professionnel, supporte du matériel récent et a conservé en version antérieure plusieurs paquets pour renforcer la vision de support à long terme de Leap. Les nouveautés comme KDE Plasma 5 et LibreOffice 5 sont dans Leap tout comme d’autres logiciels plus matures tels que GNOME 3.16 et GCC 4.8.5, avec bien sûr la possibilité d’installer GCC 5.2.

Fiable

Comme la 13.2, Leap 42.1 propose Btrfs comme système de fichiers par défaut pour la partition racine et XFS pour les données (la partition /home).
Btrfs permet notamment de créer des instantanés ou snapshots de son système, des sortes de « points de restauration ». Avec le logiciel Snapper comme surcouche, il devient facile de gérer ses instantanés ou de retrouver l’état précédent du système en effectuant une restauration (rollback). Snapper va automatiquement créer un instantané du système toutes les heures ainsi qu’avant et après chaque modification par YaST ou zypper. C’est un outil puissant.
Cette nouvelle version ajoute la possibilité de démarrer le système depuis un instantané pour corriger un problème sur les fichiers importants du système (comme bash).

Les détails

Pour les développeurs

EDI et outils

Leap utilise la dernière version stable de Qt (5.5). Cette dernière apporte beaucoup de fonctionnalités et d’améliorations pour les développeurs mais aussi pour les utilisateurs, qui bénéficieront notamment de la gestion du multi-écran dans QML (qui est très utilisé par le bureau Plasma).

Kde_qt5_designerQt5 designer

Builder est un jeune EDI, conçu pour rendre facile la création des applications GNOME. La publication de cette version 3.16 est plutôt un aperçu technologique, montrant les possibilités d’édition telles que la vue fractionnée, la gestion des snippets, l’indentation automatique du code et un mode VIM. Rappelons que Builder a été financé début 2015 par une campagne de crowdfunding et que le projet a des plans ambitieux : gestion de projet, gestion de version, débogage, intégration de Glade et bien plus encore.

 GNOME_BuilderGNOME Builder

Langages et bibliothèques

La bibliothèque de développement KDE Frameworks 5 est livrée dans sa dernière version stable (5.15), amenant de nombreuses optimisations qui impactent une grande partie des applications KDE les utilisant. En particulier Baloo, la bibliothèque d’indexation des fichiers a reçu plusieurs changements, allant de la correction de bug à de l’amélioration de performances.

 KDE_AnjuntaAnjuta

Pour les administrateurs système

 

Installation_overview_42.1Aperçu de l’installation

Virtualisation

openSUSE Leap 42.1 propose plusieurs solutions de virtualisation, notamment QEMU 2.3.1, VirtualBox 5.0.6 et Docker 1.8.2. Cela fait de Leap 42.1 un système de base adapté pour distribuer des applications. De plus, la configuration est facile avec YaST, ce qui permet de déployer des solutions rapidement et facilement. GNOME Boxes, virt-manager et virsh sont également disponibles pour les administrateurs système et les utilisateurs d’openSUSE.

Un YaST amélioré

Le projet étant complètement open-source, les versions et les fonctionnalités de YaST ont toujours été synchronisées entre SLE et openSUSE. Avec Leap, la tendance est encore plus vérifiée : Leap 42.1 et SLE 12 SP1 incluront exactement la même version de YaST, AutoYaST et Linuxrc.

 Kde_yast2_42.1YaST sur KDE

 

Par rapport à la 13.2, cela représente un bond de plus de 600 changements incluant des corrections d’erreurs, de nouvelles fonctionnalités et des améliorations pour les fonctionnalités existantes. Les utilisateurs et les administrateurs systèmes profiteront donc d’un YaST largement amélioré. Les développeurs sont également choyés avec un code nettoyé (bien qu’il y a encore et toujours du code auto-converti depuis YCP), de meilleurs outils de développement, une meilleure documentation et une bien meilleure intégration à l’écosystème Ruby (RSpec helpers, tâches Rake, …). Bien que le module YaST2-lxc ait été abandonné, la famille YaST a grandi avec l’ajout de trois nouveaux modules : Polices de caractère, Docker et Journal (de systemd).

 GNOME_YaST_appfolder_42.1Les modules YaST sur GNOME

Machinery

Machinery est une application en ligne de commande destinée aux administrateurs système. Elle permet de créer des descriptions de systèmes Linux et de travailler avec. Vous pouvez l’utiliser pour inspecter des systèmes, sauvegarder et suivre leurs états ou créer de nouveaux systèmes à partir de ceux existants. Machinery permet également de facilement comparer différents systèmes. Il peut aussi exporter les descriptions pour d’autres outils pour l’installation, la migration, la construction d’image, la mise en conteneur ou le déploiement dans le cloud. Il fournit également des interfaces de programmation pour travailler avec des descriptions de système avec vos propres outils.

Ça vous semble un peu flou ? Regardez cette petite vidéo de démonstration !

Pour les utilisateurs

KDE

 KDE Plasma 5 welcome screen Page d’accueil d’openSUSE sur KDE

 

openSUSE Leap 42.1 est la première version stable d’openSUSE à fournir KDE Plasma 5 (version 5.4.2) comme environnement de bureau par défaut. Plasma 5 est maintenant suffisamment mature pour un large public qui pourra apprécier son bureau magnifique, riche en fonctionnalités, innovant et performant. La version 5.4 de l’espace de travail introduit un nouveau Plasmoid de contrôle du volume, un menu de lancement en plein écran, de nombreuses nouvelles icônes (plus de 1600 ajoutées) et un support amélioré des écrans à haute densité de pixels (High DPI).

KDE_Leap42.1_GIMPGIMP sur KDE

Des petits défauts de la version précédente ont également été corrigés, par exemple un nouveau format de date dans l’horloge ou une amélioration du comportement et du visuel du bureau en vue de dossier.

GNOME

GNOME_weather_42.1Application météo sur GNOME

openSUSE Leap 42.1 fournit GNOME 3.16.2. La branche 3.16 a été publiée en avril 2015 et a reçu depuis plusieurs corrections de bugs. GNOME 3.16 est ainsi bien testé et suffisamment stable pour être un environnement de bureau de choix pour Leap 42.1 et son cœur de SLE12.

GNOME_libreoffice_42.1Libreoffice 5 sur GNOME

La vue des activités, l’écran de connexion, les menus système et d’autres composants du système ont une apparence plus moderne. Les nouveaux effets graphiques sont conçus pour s’intégrer avec le style visuel des applications GNOME, pour une expérience fluide. La version 3.16 a également un nouveau style de barre de défilement : au lieu d’être affichées en permanence, ces barres ne sont visibles que quand cela est nécessaire. Un petit indicateur apparaît en effet lors du déplacement de la souris et une barre plus épaisse apparaît quand le contrôle est demandé.

Autres environnements de bureau

openSUSE Leap 42.1 inclut Mate 1.10, qui prend en charge GTK2 et GTK3 et apporte des améliorations au niveau de la bibliothèque de mixage audio.

XFCE 4.12.1 est aussi présent. Le tableau de bord XFCE peut maintenant se cacher intelligemment, prend en charge les greffons GTK3 et a vu beaucoup de ses greffons tiers mis à jour pour exploiter les fonctionnalités ajoutées dans la 4.10.

Enlightenment 19 (0.19.10) apporte des améliorations pour, entre autres, son compositeur X11 et son assistant de configuration.

Récupérez Leap !

Pour télécharger openSUSE Leap 42.1, rendez-vous sur http://software.opensuse.org. Nous vous recommandons de lire les notes de version avant toute mise à jour ou installation.

Les utilisateurs actuellement sous openSUSE 13.2 peuvent mettre à jour vers openSUSE Leap 42.1 en suivant les instructions de mise à niveau.

Merci !

openSUSE Leap 42.1 représente l’effort combiné de milliers de développeurs qui participent à nos distributions et aux projets livrés avec elle. Les contributeurs, internes et externes au projet openSUSE, devraient être fiers de cette version, et méritent un grand « merci » pour tout le travail et les soins qui ont été consacrés à celle-ci. Nous croyons que Leap est une excellente distribution GNU/Linux pour les développeurs, les administrateurs et les utilisateurs. Nous espérons que vous aurez tous beaucoup de plaisir lors de son utilisation, et nous sommes impatients de travailler avec vous sur la prochaine version !

 

Cette traduction a été réalisée par AR7 (Antoine) et moi même.

Sources :

L’annonce officielle [en] : https://en.opensuse.org/Archive:Release_announcement_42.1

La page du portail sur le site openSUSE.org [fr] : https://fr.opensuse.org/Portal:Leap

La liste détaillée des mises à jour [en] : https://en.opensuse.org/Features

La page de téléchargement [fr] : https://software.opensuse.org

Cette annonce a été conjointement publiée sur Alionet.org : https://www.alionet.org/content.php?708-openSUSE-Leap-42-1-c-est-le-grand-saut-! et sur Linuxfr : https://linuxfr.org/news/nouvelle-opensuse-leap-42-1

Syvolc

6 Thoughts on “Sortie d’openSUSE Leap 42.1

  1. Olivier BELLEUX on 4 November 2015 at 16 h 02 min said:

    Bonjour Syvolc

    Tout d’abord merci pour cette dépêches et plus généralement pour votre excellent site que je suis assidument depuis que je me suis converti à openSUSE (11.4) pour cause de décès de Mandriva.

    Je vois bien l’intérêt de Leap mais j’ai du mal à comprendre la difference avec Tumbleweed : pourriez-vous éclairer ma lanterne?

    En outre je me pose des questions quant à migrer vers l’une ou l’autre de ces saveurs: j’utilise actuellement une 13.2 stable, bureau KDE, Texlive native 2015 avec un dummy pkg et deux logiciel proprio (opera et antidote de Druide) sur un portable Asus k52je (carte Ati mobility radeon hd) le tout pour le travail et un peu pour les loisirs; quels serait, selon vous, les risques éventuels qui devrait me dissuader d’utiliser une tumbleweed?

    Merci de votre réponse

    À bientôt lire votre prochain «papier»

    Olivier BELLEUX

  2. Pingback: openSUSE 42.1 | QuebecOS

  3. Merci pour ton commentaire !

    Dès qu’un logiciel sort une mise à jour, Tumbleweed va te proposer de l’installer. Tu auras tous tes logiciels dans leur dernière version. Si tu es accro aux toutes dernières fonctionnalités c’est bien. Par contre ces constantes mises à jour accroissent le risque de bug.

    A l’inverse, Leap recevra que des mises à jour de sécurité et sera plus stable. Tu pourras néanmoins ajouter des dépôts pour avoir certain logiciel à jour, comme Firefox, Libreoffice…

    Si tu dis utiliser ton PC pour le travail, je te conseille plutôt Leap. En plus elle est bien fraiche !

    Amicalement,
    Syvolc

    • Olivier BELLEUX on 5 November 2015 at 20 h 29 min said:

      Bonsoir Syvolc,

      Ta réponse confirme mon analyse prudente: il vaut mieux miser sur la stabilité!

      En ce qui concerne les dépots supplémentaires, je m’en sert déjà pour des paquets plus récent ou inexistants dans les dépôts de base, et je n’ai jamais eut de véritable problême alors autant continuer.

      J’espère pouvoir bientôt upgrader vers Leap qui semble très prometteuse

      Amicalement

      Olivier BELLEUX

  4. bruno-legrand on 18 December 2015 at 15 h 06 min said:

    Je trouve bien dommage que openSUSE Leap ne sorte pas aussi en 32bit……

    Cordialement. ;)

  5. bonjour j aime bien je suis aussi sur linuxmint pour ma compta (openconcerto.jar )
    que je n’ai pas réussi à faire marcher elle tourne sur java je cherche des solutions sur les forums sans succès

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Post Navigation