Category Archives: Autre Distribution

Le secure boot de windows 8 : protection anti-alternatives

Bonjour,

Microsoft a annoncé que le nouveau système de démarrage UEFI (remplaçant du BIOS) serait imposé aux constructeurs qui veulent apposer sur leurs ordinateurs la mention “compatibles Windows 8”.

Cette UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) arrive avec un nouveau système de signatures annoncé pour améliorer la sécurité : Seuls les exécutables dont la signature est connue par l’UEFI seront autorisés sur les ordinateurs disposant de cette nouvelle technologie.

Cela présente donc un énorme problème pour nos libertés. Les utilisateurs ne pourront plus installer les systèmes qui ne seront pas signés avec une signature connue par l’UEFI. GNU/Linux et tous les autres systèmes alternatifs sont donc directement menacés.

 

geektionnerd_74-1_simon-gee-giraudot_cc-by-sa

Microsoft ne nie pas les faits et renvoie le tort aux fabricants : s’ils sont consciencieux ils fourniront des clés aux systèmes alternatifs comme GNU/Linux. Même mieux, si les fabricants jouent le jeux ils devraient laisser accessible la liste des clés afin que l’utilisateur puisse lui même éditer l’ensemble des logiciels “sécurisés” qu’il souhaite autoriser sur son ordinateur… mais les dérives seront inévitables. L’histoire nous montre que les fabricants se préoccupent peu des alternatives à Windows.

Le secure boot d’UEFI est une fonctionnalité utile et intéressante que Microsoft utilise à mauvais escient pour accroître son contrôle du marché. Et Microsoft ne s’en défend même pas.

Pour finir, on pourra ajouter que Microsoft arrive avec cela à glisser un message marquant : GNU/Linux est quelque chose de dangereux et il faut s’en protéger…


Sources :
C’est Matthew Garrett qui au travers d’un article [en] a relevé la gravité de la situation.
Sur le même sujet : [fr] Blog de Philippe Scoffoni
crédit image :  Simon “Gee” sous CC-by-sa http://geektionnerd.net/secure-boot/

Syvolc

openSUSE Edu Li-f-e 11.4 est sorite

Bonjour,

openSUSE Edu Li-f-e est une version d’openSUSE spécialement conçue pour apporter un maximum d’outils pour l’éducation.

opensuse_edu_demarrage

La dernière version basée sur openSUSE 11.4 vient de sortir. Elle est téléchargeable au format iso “hybride” pour l’installation ou le fonctionnement en Live-DVD ou Live-USB.

Gnome semble conseillé mais le DVD contient également une version KDE.

opensuse_edu-apps

Vous y trouverez plus de 150 applications dédiées à l’éducation, l’enseignement, la recherche, le graphisme ou même au développement. La liste est impressionnante.

Cette distribution a été conçue pour qu’un enseignant puisse l’installer rapidement sur un ordinateur afin que celui-ci soit directement fonctionnel pour accueillir des élèves.

Source : [en] http://news.opensuse.org/2011/03/29/opensuse-edu-li-f-e-11-4-out-now/

Captures : [en] http://en.opensuse.org/Portal:Education/Screenshots#openSUSE_Edu_Li-f-e

Article sur Alionet  par jluce : [fr] http://www.alionet.org/content.php?44-openSUSE-Edu-Li-f-e-11.4-maintenant!

Téléchargement : [en] http://en.opensuse.org/openSUSE:Education-Li-f-e#Download

Retour sur le FOSDEM

Bonjour à tous, cet article relate mon expérience personnelle au FOSDEM. http://www.fosdem.org/2011/

Ce weekend a eu lieu le FOSDEM, la rencontre européenne des développeurs de logiciels Libres et Open Sources (Free and Open Source Software Developers’ European Meeting).

FOSDEM, the Free and Open Source Software Developers' European Meeting

Plus de 5000 développeurs se sont retrouvés à l’Université Libre de Bruxelles où s’y est tenu plus de 250 conférences.

Parmi ces conférences, j’ai découvert le concept des “Lightning Talks”, ce sont des conférences rapides sans échanges avec la public mais intenses sur un sujet pointu.

FSODEM_15

La première conférence, très intéressante, que tout le monde a pu écouter était “Why Political Liberty Depends on Software Freedom More Than Ever” par Eben Moglen. Il nous a parlé de l’importance des technologies et données Libres faces aux entreprises telles que Microsoft, Apple ou Google qui s’emparent des nos libertés ou de notre vie privée.

 

Personnellement, j’ai assisté du samedi matin au dimanche soir à de nombreuses conférences. Plusieurs pour présenter les nouveaux projets comme MeeGo, LibreOffice, Calligra, Pardus… Et d’autres sur des aspects plus techniques comme la compréhension du writer de LibreOffice ou le Coreboot. J’ai pu y apprendre beaucoup de choses même si certaines étaient vraiment compliquées pour moi.

FSODEM_83_calligra

Une conférence était particulièrement dédiée à openSUSE, le samedi avec comme titre “Amazing openSUSE” de Jos Poortvliet.

FSODEM_52

Il a pu nous présenter (appuyé par des diapositives représentant des… chats !) les nombreux points positifs d’openSUSE et les nouveaux outils comme OBS et SUSE Studio.

FSODEM_54

Le dimanche, une conférence présenté par Bernhard M. Wiedemann qui travaille également sur openSUSE avait pour titre “How to make QA-engineers start drooling” c’est-a-dire comment faire baver votre service qualité.

factory-tested

Il nous a présenté un outil basé sur la machine virtuelle QEMU qui permet de tester intégralement une distribution. Par exemple le script lance openSUSE dans la machine virtuelle, simule une installation, lance des logiciels à tester et fait des testes d’exécution et d’affichage. À la fin de cela, un bilan automatique est généré avec des captures d’écran de chaque étape et des indications de ce qui a fonctionné ou non.

FSODEM_79

C’est donc un outil qui peut s’avérer très puissant. Il permet de tester un logiciel ou un système d’exploitation GNU/Linux et devrait faire baver votre service qualité ! Le site du projet [en] : http://openqa.opensuse.org/ (vous y trouverez une vidéo de démonstration.)

 

Les locaux de l’ULB accueillaient également de nombreux stands représentant la majorité des grands projets Libres.

On y retrouvait les associations comme la FSF, les bureaux KDE et Gnome, les distributions comme openSUSE, Debian, Ubuntu, Fedora, Mandriva, Mageia, CentOS et les BSD, des langages de programmation comme Perl, des logiciels comme Firefox, LibreOffice, OpenOffice.org, PostgreSQL et également les plus petits projets comme OpenStreetMap… et beaucoup de choses que je ne connaissait pas.

Concernant le stand openSUSE il y avait une bonne ambiance avec des ordinateurs tactiles faisant tourner une openSUSE KDE et une openSUSE Gnome 3.

FSODEM_30

De nombreux autocollants, calendriers et posters étaient à disposition. Des TeeShirt à …. tenez vous bien… 1€ (ça c’est compétitif). Et, ils ont fait fort, des bières openSUSE, oui vous avez bien entendu. Et les bénéfices de ces ventes étaient redistribuées à l’association du FOSDEM.

FSODEM_25

J’ai pu discuter amicalement avec Peter Linnell alias mrdocs, un membre actif de la communauté openSUSE qui vient des États Unis et qui, entre-autres, maintien un dépôt openSUSE.

 

Voila donc, weekend chargé.

FSODEM_86_radio_campus

De retour sur Lille le dimanche j’ai pu faire mes débuts, plutôt chaotiques, dans l’ émission radio l’écho des gnous. http://www.chtinux.org/activites/echo_des_gnous_emission_de_radio. C’était une très bonne expérience.

debian

À noter également, ce dimanche, la sortie de Debian 6.0 Squeeze.
L’annonce sur LinuxFR : http://linuxfr.org/2011/02/06/27768.html.
Leur site internet a également subit une refonte graphique : http://www.debian.org/

Syvolc

Fermeture des sites de la Fondation Symbian

Bonjour, une information sur Symbian le système d’exploitation pour les smartphones actuels de Nokia.

À partir de ce 17 décembre 2010 tous les sites de la Fondation Symbian vont fermer. Cela suite à la décision de Nokia de reprendre en main le développement de Symbian.

Toutes les ressources (le code source, les kits de développement, la documentation et les bases de données) seront transférées chez Nokia.

symbian_logo

Le problème

Tout cela fait assez peur étant donné que Symbian s’éloigne du libre (et totalement de son coté communautaire), on ne sait pas encore dans quelles conditions les sources du système seront dorénavant distribuées. Et étant donné que le premier téléphone sous MeeGo ne sortira pas avant le 1er, voir le 2ème, trimestre 2011 on peut souhaiter que Nokia ne dégoute pas trop les utilisateurs qui leur restent fidèles. Mais là avec les contributeurs qui vont sentir leurs efforts et leur investissement détruits par Nokia qui semblait pourtant vraiment faire de bons choix ces dernier temps… ça risque d’être dur.

On peut ajouter que cette nouvelle position est assez mal vu car la Fondation Symbian venait de recevoir 11 millions d’euros de la commission Européenne qui voulait en faire le système mobile de l’Europe… mais ça fera tout de suite moins joli avec un système propriétaire.

Le pourquoi

Que penser de tout cela, est-ce que Nokia a réalisé que MeeGo ne serait pas prêt à temps ? qu’il n’intéresserait que les geeks et les riches ? qu’il ne serait pas prêt pour le grand public immédiatement ? Il faut également garder en tête que Symbian est encore aujourd’hui le système d’exploitation pour smartphones le plus utilisé au monde.

Nokia a transféré Symbian à la communauté du Libre… et fait aujourd’hui totalement marche-arrière. L’inattendu succès du N8 a peut-être joué un rôle dans cela, il aurait fait comprendre que les possibilités économiques étaient encore nombreuses derrière Symbian.

La cause de ce revirement est peut-être aussi due à la Fondation Symbian qui n’a pas eu le succès escompté au près de la communauté libre… mais cela peut être reproché à Nokia qui apparemment n’avait commencé à ne distribuer que des miettes de code alors que c’est déjà très difficile de reprendre un projet qui a toujours été fermé. Une communauté ça ne se créait pas instantanément et sans y mettre les moyens.

Plusieurs sources [fr]:

http://www.lemagit.fr/article/, http://linuxfr.org/ et http://www.lemondeinformatique.fr/.

Vous pouvez trouver également une petite analyse critique de l’évolution du projet Symbian : [fr] http://www.symbianfrance.com/…comment-nokia-a-creer-et-detruit-la-symbian-foundation/

On a appris également il y a peu de temps que Symbian après la sorti de MeeGo sera axés vers les entreprises, c’est à dire pour une utilisation plus professionnelle : [en] http://www.zdnet.co.uk/…/nokia-meego-will-not-displace-symbian-as-enterprise-os

Désolé pour cet article un peu foutoir :p  à bientôt

Syvolc

 

Test de Kubuntu 10.10

Bonjour,

non, pas que je sois fan d’Ubuntu, loin de la. Mais je vais essayer de saluer, autant que possible, les nouvelles versions des distributions les plus connues, et si j’ai le temps, effectuer un petit test. J’ai essayé ici le LiveCD KUbuntu.

 

Bureau et menu K

Le bureau et le menu K par défaut

 

Voici donc l’apparence du bureau par défaut, avec le thème oxygène fourni par KDE. Le plasmoid vue de dossier et l’outil de blog sont posés par défaut. J’ai également ouvert le menu K (proposé dans sa version avec onglets).

 

version netbook

La version netbook de plasma. (mode recherche)

 

Et voici la version netbook. Un bandeau avec le dossier bureau en haut. Un champ de recherche et les appli au milieu (ici déjà ouvert dans la catégorie internet).

 

Dolphin et plasmoids

Dolphin et l'ajout de plasmoids

 

Ici Dolphin et la barre d’ajout de plasmoids. Rien de nouveau non plus à ce niveau là.

 

rekonq et networkmanagement_plasmoid

Rekonq et et le networkmanagement plasmoid

 

Et enfin une image de Rekonq, le nouveau navigateur web par défaut, qui remplace le fameux Firefox.

En haut à droite la fenêtre qui s’ouvre pour proposer l’installation automatique des codecs (Flash, Mp3, mpeg…), elle est proposée au premier lancement de Rekonq ou d’Amarok.

En bas à droite le plasmoid networkmanagement, avec un petit graphique du débit internet et les différents réseaux disponibles. (j’aime vraiment cette apparence, c’est bien trouvé et ça fonctionne bien)

Voila, c’était vraiment un tour rapide, je n’ai pas cherché à parcourir les nouveautés mais plutôt les éléments de base pour un éventuel nouvel utilisateur. La conclusion de tout cela est que KUbuntu a vraiment respecté le travail de KDE, tant au niveau du thème qu’au niveau des applications. On a donc ici un KDE 4.5 prêt à l’emploi qui ravira la plupart des utilisateurs.

Voir mon article ici pour la liste des nouveautés : http://syvolc.wordpress.com/2010/10/10/ubuntu-et-kubuntu-10-10-maverick-meerkat/

Les distributions, en voici en voila

Alors, je vous ai parlé précédemment des distributions GNU/Linux.

Les distributions sont des ensembles cohérents de logiciels assemblés autour du système d’exploitation GNU/Linux. Mais que font elles vraiment à part réunir les projets (noyau, X window, environnement du bureau…) ?

Et bien d’abord elles gèrent la compilation (des logiciels et composantes), le format de paquets (le paquet est un élément pré-compilé comme un logiciel ou une bibliothèque) et le gestionnaire de paquets (les paquets sont ensuite placés sur des serveurs qu’on appelle des dépôts, les gestionnaires de paquets va gérer la liste des dépôts, la recherche dans la liste des paquets, l’installation, les mises à jour, la gestion des dépendances (utilisation des bibliothèques nécessaires au fonctionnement…) et conflits (comme différentes versions sur 2 dépôts…) ).

Ensuite les distributions sont en lien direct avec l’utilisateur final pour lui garantir le fonctionnement de toute la chaîne de logiciel. Elles vont également choisir la configuration par défaut (c’est la première chose qu’un utilisateur va découvrir). Et enfin elles fournissent les outils de configuration du système.

Voila, malgré tout cela, ça reste les environnements de bureau qui vont créer l’interface sur laquelle on va passer tout notre temps. Alors pourquoi parle-t-on toujours uniquement des distributions ? C’est un problème. Le fait est que les distributions ont des moyens de communication importants, déjà en paramétrant votre bureau : fond d’écran, page d’accueil, salon de tchat… et elles vont être l’interlocuteur auprès des utilisateurs et entreprises. Je vais donc dans ce blog essayer de crier autant “Vive KDE !” que je ne crie “Vive openSUSE !”.

  • Les différentes distributions

 

 

 

 

Distributions Linux

Les distributions Linux les plus courantes

 

 

 

Je vais tâcher de faire une liste des distributions les plus communes en indiquant le bureau utilisé par défaut, car comme expliqué ci-dessus c’est pour moi un élément majeur. Néanmoins la plus part des distributions gèrent parfaitement les autres bureaux qu’elles fournissent.

  • openSUSE, soutenue par Novell (bureau par défaut : KDE), ainsi que sa version entreprise SUSE Linux Entreprise (SLE).
  • Debian, la distribution qui met à disposition le plus de paquets (quasiment tous les bureaux peuvent y être installés).
  • Ubuntu, issue de Debian, certainement la plus utilisée en ce moment, soutenue par l’entreprise Canonical (bureau par défaut : Gnome).
  • Mandriva, a la particularité d’être une distribution en partie Française, un fork Mageia a récemment été créé à cause des difficultés économiques et stratégiques de la société Mandriva (bureau par défaut : KDE).
  • Gentoo, a la particularité de recommander une compilation du système et de tous ses paquets, ce qui permet de gérer plus finement leurs configurations. Gentoo fait le moins de choix possibles par défaut pour laisser un maximum de libertés à l’utilisateur.
  • Red Hat, une distribution commerciale fortement utilisée en entreprise, elle est aussi à l’origine du gestionnaire de paquets RPM. (bureau par défaut : Gnome)
  • Fedora, le penchant communautaire de RedHat. (bureau par défaut : Gnome)
  • ArchLinux, se voulant légère et très à jour dans ses logiciels. (sans bureau par défaut)
  • Slackware, très ancienne distribution, bien adaptée aux serveurs. (sans bureau par défaut)

Il en existe beaucoup d’autres (Pardus, PCLinuxOS, Knoppix, CentOS, Mint…) et je m’excuse de certainement en avoir oublié qui vous tiennent à cœur.

Tout cela vous laisse donc l’embarras du choix, chacune a ses caractéristiques, mais une fois l’installation faite et que vous avez tout bien configuré à votre sauce il peut être difficile de les distinguer.

Syvolc

Ubuntu et Kubuntu 10.10 Maverick Meerkat

Aujourd’hui dimanche, le 10/10/10, nos chers confrères de chez Canonical sortent la version 10.10 Maverick Meerkat d’Ubuntu et ses dérivés, dont Kubuntu utilisant notre cher environnement KDE SC.

Ubuntu étant probablement la distribution la plus utilisée actuellement, Maverick Meerkat (signifiant à peut-prêt Suricate Dissident) était très attendue.

 

 

capture_maverickmeerkat

capture d'écran du bureau Gnome

 

 

En plus de la mise à jour de quasiment tous les composants, les nouveautés principales sont : une nouvelle interface pour la version Netbook (why not), des réseaux sociaux toujours mieux intégrés (aïe), et un démarrage toujours plus rapide (cool).

kubuntu-10.10Les nouveautés de la version KDE sont :

  • La version Desktop et Netbook ont été fusionnées, c’est maintenant une seule image et vous pourrez choisir l’espace de travail à utiliser sur la page de login. (ça reste des versions très proches, ils ont bien fait de fusionner tout ça)
  • L’installeur Ubiquity a été revu et permet notamment d’installer certains paquets (comme les codecs mp3) pendant l’installation de votre système. (vraiment super, grande simplification encore, pour les débutants)
  • Le gestionnaire de paquets KPackageKit a également été mis à jour avec de nouvelles vues pour la gestion et la recherche de vos paquets. (à voir)
  • Rekonq est maintenant le navigateur internet par défaut ! Le rendu web est donné par Qt WebKit, Rekonq est un logiciel très bien intégré à KDE. (cool, Rekonq est vraiment très prometteur et tellement mieux intégré que Firefox)
  • Une nouvelle police de caractère par défaut made in Ubuntu.
  • QApt Batch est maintenant utilisé pour les mises à jour et installation de paquets.
  • BlueDevil est le nouveau gestionnaire de Bluetooth
  • PulseAudio devient le serveur audio par défaut. (il y aura beaucoup de conséquences, on verra voir si c’est bien géré)

 

 

maverick-kde-desktop

Le bureau KDE version desktop

 

 

Tout cela semble vraiment intéressant et bien léché. Je m’en vais tester ça pour vous faire un compte rendu prochainement.

Les images de Kubuntu peuvent être téléchargées ici : http://www.kubuntu.org/getkubuntu/download

La news officielle est ici avec pas mal de captures d’écran : http://www.kubuntu.org/news/10.10-release

Syvolc