Mises à jour KDE avec KDE SC 4.11, Marble, digiKam et Amarok

Il s’en est passé des choses dans l’univers KDE pendant mes vacances, du coup voici quelques news pour présenter tout ça.

 

KDE SC 4.11

 

La dernière version de l’environnement KDE vient de sortir en version 4.11.
plasma-4.11

 

Après 6 mois de développement, les développeurs continuent de préparer la transition vers KDE Frameworks 5 qui constitue le passage des bibliothèques KDE vers Qt5.
En attendant cette version, Plasma Workspace et Kwin 4.11 recevront un support long terme en tant que dernières versions vraiment solides de la branche KDE 4.x.

 

Coté améliorations on trouvera plusieurs petites choses.

 

Une mise à jour des Plasma Workspaces avec :

  • KScreen qui permet de gérer intelligemment le multi-écran,
  • l’évolution du plasmoid qui gère l’énergie avec la prise en compte de plusieurs batteries et la luminosité d’écran (cf image ci-dessous),
  • une amélioration du mixeur de sons,
  • KWin est fourni avec plusieurs améliorations et commence à supporter Wayland.

Plus d’infos ici : [en] http://www.kde.org/announcements/4.11/plasma.php

 

plasma-4.11

Une mise à jour des applications KDE avec :

  • KDE PIM qui reçoit d’importantes améliorations de performances et plusieurs nouvelles fonctionnalités,
  • Kate possède de nouvelles extensions pour le python et le javascript,
  • Dolphin est plus rapide.

Plus d’infos ici : [en] http://www.kde.org/announcements/4.11/applications.php

De meilleurs performances avec une amélioration globale de la fluidité et tout particulièrement une optimisation du framework Nepomuk, qui devient plus rapide et consomme moins de ressources.
Plus d’infos ici : [en] http://www.kde.org/announcements/4.11/platform.php

 

Cette 4.11 est la dernière version basée sur KDE4 Workspaces, les développeurs vont maintenant se consacrer entièrement sur le futur KDE Framework 5.

 

Vous pouvez installer KDE SC 4.11 sur votre openSUSE à partir des dépôts indiqués ici : http://en.opensuse.org/KDE_repositories#Upstream_release_aka._KR411_.28KDE_SC_4.11.29
Attention à bien supprimer vos anciens dépôts KDE.

 

La prochaine version 4.12 est prévue pour le 18 décembre 2013. (retrouvez le planning complet ici : http://techbase.kde.org/Schedules/KDE4/4.12_Release_Schedule )

 

 
 

Marble 1.6

Cette version 1.6 du visionneur de globe terrestre est livrée avec ce nouveau KDE.

marble1.6

D’importantes modifications sont apportées avec notamment :

  • La possibilité d’afficher les étoiles, les lignes formant les constellations et leurs noms,
  • Les panneaux à gauche de la fenêtre ont encore été améliorés avec de nouvelles options,
  • L’outil de navigation (zoom et déplacement) a été redessiné,
  • Des nouvelles fenêtres d’informations basées sur Webkit ont été ajoutées,
  • La fenêtre pour ajouter de nouvelles cartes a été réécrite.
Retrouvez les informations détaillées ici : [en] http://marble.kde.org/changelog.php#v16

 
 

digiKam 3.3.0

La version 3.3.0 de digiKam, le gestionnaire de photos, est sorti peu de temps avant KDE SC 4.11.

digiKam-3.3.0
  • La détection des visages devient une véritable reconnaissance faciale car elle est complétée par une fonction de gestion des visages qui permet de retrouver automatiquement une personne dans vos photos.
  • L’interopérabilité des tags a été améliorée avec Picasa photo manager.
De nombreux bugs ont ensuite été corrigés. Retrouvez l’annonce officielle ici [en] : http://www.digikam.org/node/701

 

Amarok 2.8

Cette nouvelle version du lecteur audio Amarok, intitulée “Return To The Origin”, semble être un très bon cru. Un nombre impressionnant de modifications ont été effectuées et plusieurs nouvelles fonctionnalités sont de la partie. Il vise à fournir une expérience utilisateur tout aussi aboutie que lors de ses versions 1.x.

amarok_2.8
Parmi les nouveautés nous avons :
  • Un nouveau module de visualisation d’analyse audio,
  • Un décrescendo lors de la mise en pause,
  • Plusieurs améliorations de l’interface incluant un meilleur support de thème de couleur alternatifs,
  • Une amélioration significative du remplissage des tags par MusicBrainz (reconnaissance automatique des musiques),
  • Amélioration du plugin Last.fm,
  • Plusieurs nouvelles options dans le gestionnaire d’énergie,
  • Le support du format audio Opus en lecture et en transcodage,
  • Améliorations des performances.

Syvolc

Fusion de Razor-Qt et de LXDE-Qt

Lors des Akademy 2013, les grandes conférences organisées autour de KDE, les développeurs du bureau léger LXDE et celui en Qt, Razor-Qt, ont décidé d’unifier leurs efforts pour développer un bureau commun.  LXDE est développé en GTK+ mais les développeurs ont récemment révélé le développement d’une version Qt de leur bureau : LXDE-Qt.

LXDE-Qt et Razor-Qt sont tous deux axés sur la légèreté, mais restent peu populaires. C’est donc en toute logique que ces deux bureaux ont décidés de s’unir pour former un nouveau LXDE-Qt.
Les meilleurs parties de chaque projet vont être conservées afin de sortir rapidement une version performante.
12.3_LXDErazorqt
La branche Razor-Qt actuelle devrait voir la prochaine version 0.6.0 sortir tout de même. Mais Razor-Qt étant en réelle perte de développeurs, il y a peu de chance que le projet perdure par la suite.
Il a été évoqué que le projet LXDE-Qt puisse rejoigoindre le projet KDE mais la décision n’a pas encore été prise.

 

Le projet KDE lui vient de sortir la version RC1 de KDE SC 4.11.
Source [fr] : https://www.alionet.org/content.php?514-KDE-releases-4-11-RC1

 

Le développeur KDE, Sebastian Kügler, a également indiqué que le support total de Wayland n’arrivera pas avant une année. Cela correspond au passage total aux KDE Plasma Workspaces 2 et à KDE Frameworks 5.

Il a précise également plusieurs repaires pour la suite :

  •  Le prochaine version Kubuntu 13.10 et 14.04 LTS utiliseront KDE SC 4.11 avec le serveur X.Org et non XMir développé par Canonical.
  • Les premiers paquets pour tester KDE Plasma Workspaces 2 devraient arriver en fin d’année en Qt5 et avec l’accélération graphique fonctionnelle.
  • Et donc l’été 2014 devrait voir arriver la première version stable de KDE Plasma Workspaces 2 tournant nativement sur la couche Wayland.

Syvolc

Le développement d’openSUSE continue

openSUSE 13.1 Milestone 2

Le développement de la version 13.1 continue avec la sortie d’une nouvelle version de développement: la Milestone 2.

C’est une version réalisée uniquement pour les tests, elle comprend de nombreuses corrections de bugs par rapport à la Milestone 1 et beaucoup de logiciels ont été mis à jour, entre autres nous retrouvons :

  • LiveCD utilisant overlayfs
  • automake 1.12.1->1.13.2
  • boost 1.49.0->1.53.0
  • util-linux 2.21.2->2.23.1
  • evolution 3.8.1->3.9.1
  • gtk3 3.8.1->3.9.0
  • icu 50.1.2->51.2
  • iproute2 3.7.0->3.9.0
  • Le noyau Linux 3.9.0->3.10.rc4
  • LibreOffice 4.0.2.2.1->4.0.3.3.2
  • Mozilla Firefox 20.0->21.0
  • pulseaudio 3.0->4.0
  • qemu 1.4.0->1.5.0

Si vous découvrez des bugs n’hésitez pas à les signaler, un liste des bugs les plus ennuyeux existe sinon pour signaler les bugs suivez les consignes ici : https://en.opensuse.org/openSUSE:Submitting_bug_reports.

openSUSE 13.1 Milestone 2 peut être téléchargée ici : http://software.opensuse.org/developer/fr

 

Fin du support de la 12.1

La version 12.1 est arrivée au terme de son support officiel. Sortie le mercredi 16 novembre 2011 le délai de support qui est de deux sorties officielles + deux mois a été dépassé le 15 mai dernier.

Il n’y aura pas de support prolongé via le projet Evergreen pour cette version.

 

Changement dans les dépôts KDE

Alors que KDE SC vient de sortir sa première bêta de la version 4.11: http://www.kde.org/announcements/announce-4.11-beta1.php, les dépôts KDE d’openSUSE ont subit quelques changements :

  • KDE:Distro:Factory est maintenant composé des paquets pour KDE 4.11 en développement.
  • KDE:Release:410 a été découplé de KDE:Distro:Factory pour rester sur les versions mineures de KDE 4.10.
  • KDE:Unstable:SC continue de livrer des instantanés de KDE provenant des dépôts git.
Si vous testez les paquets 4.11, pensez à reporter les éventuels bugs concernant le packaging sur https://bugzilla.novell.com/ et les problèmes trouvés sur les logiciels sur bugs.kde.org.

 

Changement dans YaST

YaST, l’outil de paramétrage et d’administration est en train d’être réécrit en Ruby pour la future version 13.1 d’openSUSE.

YaST a initialement été écrit dans son propre langage, YCP, mais depuis plusieurs mois les développeurs travaillent à le convertir en Ruby. Il sera ainsi beaucoup plus accessible pour les développeurs. Le projet surnommé “YCP Killer” a la lourde charge de retranscrire tous les modules de YaST.

 


Sources :
openSUSE 13.1 et la fin du support de la 12.1 :

Modifications dans les dépôts openSUSE/KDE : http://www.dennogumi.org/2013/06/upcoming-changes-to-opensuse-kde-repositories

YaST en Ruby : http://www.phoronix.com/scan.php?page=news_item&px=MTM4NTI

KDE 4.11, la stabilité avant l’évolution et Rekonq promet du lourd

En route pour KDE 4.11 !

La version 4.11 de KDE est prévue pour le 14 août 2013 et son développement est sur le point d’atteindre le stade du “freeze”. C’est-à-dire que plus aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée d’ici la sortie mais seulement des corrections de bugs, des traductions ou des optimisations.

 

 

Cette version sera la dernière avant le passage à KDE Frameworks 5 et Plasma Workspace 2, l’évolution du bureau KDE basée sur les technologies QML et Qt Quick de Qt5.
Avant cela, la version 4.11 sera un exemple de stabilité, avec quasiment aucune nouveauté. Elle se concentre sur la stabilité et son support sera ainsi étendu à 2 ans. Elle est amené à devenir un point de référence comme version ultime de Plasma Workspace 1. Toutefois il y aura bien des versions 4.12 et certainement 4.13 de KDE avant la tant espérée version 5.
Des discussions sont également en cours sur le cycle de développement bi-annuel qui n’est pas forcement adapté aux applications qui évoluent vites. Un calendrier de développement pour KDE Frameworks 5 et Plasma Workspace 2 a été établi sans lien avec les sorties de KDE pour accélérer les travaux.

 

 
 
rekonq_logo
 

De son coté, Rekonq le navigateur internet pour KDE, basé sur Qt/Webkit, nous annonce que le support des extensions arrivera bientôt.

L’idée est de rendre Rekonq compatible avec les extensions Google Chrome et Chromium. Tout en restant léger et bien intégré à KDE Rekonq va s’ouvrir à un catalogue immense d’extensions.

Retrouvez une démo de cette future fonctionnalité sur le blog d’Adjam [en] : http://adjamblog.wordpress.com/2013/05/21/rekonq-working-on-extension-support/
 

Syvolc

Le magazine Linux Identity sur openSUSE 12.3 est dans les kiosques

Bonjour,

Le dernier numéro du magazine Linux Identity Duo Pack sur openSUSE 12.3 est disponible. Il vous proposera des articles sur la nouvelle version de la distribution openSUSE ainsi qu’un guide d’installation.

linux-identity-12.3

Trois personnes ont participé à sa rédaction : Guillaume Gardet, Emanuele Prestifilippo et moi même.

L’installeur complet d’openSUSE 12.3 (architectures 32 et 64 bits) est disponible sur le DVD double-couche fourni avec ce magazine.

Sommaire :

    • Les nouveautés et les nouvelles
      • par Guillaume Gardet
    • Installation d’openSUSE 12.3
      • par Guillaume Gardet
    • Configuration d’openSUSE
      • par Guillaume Gardet
    • Le bureau Enlightenment (E17)
      • par Guillaume Gardet
    • Calligra, la suite bureautique du projet KDE
      • par Timothée Briolet
    • Kdenlive, l’édition vidéo à portée de tous
      • par Timothée Briolet
    • BlueGriffon, l’éditeur de pages web
      • par Emanuele Prestifilippo
    • Skrooge, la finance personnelle simple et efficace
      • par Timothée Briolet
    • FAQ et où trouver de l’aide
      • par Emanuele Prestifilippo

Un de mes articles n’a pas pu être intégré dans le magazine par manque de place, il est donc directement disponible ici :

 

Source : http://www.linuxidentity.com/index.php?name=News&file=article&sid=122

Sortie officielle d’openSUSE 12.3

La version finale et stable d’openSUSE 12.3 vient de sortir. Elle est livrée avec les derniers environnements de bureaux KDE SC 4.10, GNOME 3.6, XFCE, LXDE, Enlightenment 17 et Razor-Qt.

Retrouvez les détails des nouveautés dans le suite de la dépêche.

Sommaire

Un nouveau thème pour Plasma

KDE utilise maintenant un nouveau thème noir légèrement transparent, avec une légère touche de vert. Il est basé sur le thème Produkt.

UEFI et Secure Boot

De gros travaux ont été réalisés dans de très nombreuses distributions afin que les systèmes soient compatibles avec UEFI et pour que ces systèmes respectent les règles imposées avec Secure Boot. Chez openSUSE, ce travail a permis de finaliser la mise en place du support de l’UEFI pour les machines 64 bits. Du côté de Secure Boot, un support expérimental est désormais possible avec openSUSE.

Une synthèse de la stratégie qui a été mise en place est résumée dans ce post d’Andreas Jaeger. Le travail réalisé est basé sur les réflexions effectuées au sein de la communauté Fedora/RedHat. Matthew Garret explique en quoi les solutions sont différentes dans cet article de blog.

L’idée générale de ces solutions est d’assurer la chaîne de confiance mise en place par Secure Boot de la mise sous tension de la machine à la fin du démarrage du système d’exploitation. Grâce à un système de clef publique, tout est signé : le micrologiciel de la carte-mère, le chargeur d’amorçage, le noyau, les pilotes… Cela permet de s’assurer qu’aucun pirate n’a réussi à compromettre la phase de boot en installant un bout de code non-désiré dans le système. La solution est décrite en détail dans ces trois articles de blog. La procédure pour tester cette implémentation, sera bientôt disponible ici.

Le point sur les nouvelles fonctionnalités

Côté moteur…

Si on regarde sous le capot, comme d’habitudes, beaucoup de choses ont changé. Tout d’abord, on saute deux versions du noyau Linux, passant de la 3.4 à la 3.7. Ce bond en avant permet l’intégration de tout un tas de nouvelles fonctionnalités. Ça se passe d’abord du côté des systèmes de fichiers avec des performances accrues pour BTRFS, ext4, XFS et une meilleure gestion du RAID. Ça continue côté réseau avec des améliorations dans les piles TCP/IP et UDP/IP. On note également la possibilité de signer son noyau (voir la section sur UEFI) entre autres améliorations de la sécurité du système. Et comme toujours, le support de tous types de matériels (cartes graphiques, cartes réseau, cartes son…) ne cesse de s’améliorer. Vous trouverez plus de détail dans les dépêches dédiées sur LinuxFR.

L’intégration de systemd a été finalisée. Ce système d’init prend notamment le contrôle sur l’hibernation du système et permet désormais de comparer ses configurations modifiées avec celle fournies à l’installation du système. Le logiciel de gestion des logs de systemd, journald, fait lui aussi son apparition.

Toujours dans les rouages, on note que PulseAudio a été mis à jour, passant de la version 1.1 à la version 3. On remarque également que les efforts de développements des communautés SUSE sur des modules centraux, PAM et shadow, ont été intégrés dans les projets originaux, permettant à openSUSE de se baser à nouveau sur ces derniers.

Côté bureautique…

On soulignera comme toujours l’effort d’intégration des bureaux libres réalisé par openSUSE. Non seulement quatre bureaux différents (KDE, GNOME, XFCE, LXDE) sont fournis lors de l’installation du système d’exploitation, mais en plus d’autres sont disponibles dans les dépôts comme Razor-Qt. De plus, impossible de déterminer le bureau le mieux intégré parmi les quatre fournis sur le DVD : l’intégration est poussée dans tous les cas à son paroxysme !

KDE arrive en version 4.10. Du coup, nous profitons d’une intégration très avancée de QML dans la distribution, permettant des réécritures et optimisations de nombreux gadgets. Par ailleurs, l’intégration d’OpenGL s’améliore et permet une meilleure utilisation dans les machines virtuelles. Nepomuk Cleaner apparaît et optimise l’utilisation du bureau sémantique, cette fonctionnalité si pratique mais si chronophage pour le processeur… Changement majeur : Apper, le logiciel qui vérifie les mises à jour, n’entre plus en conflit avec zypper, le gestionnaire de paquets ! Une lourde source d’agacement en moins, en somme…

Du côté de GNOME, c’est la version 3.6 qui est intégrée. De lourds efforts d’ergonomie et d’accessibilité ont été faits afin de faciliter le lancement des applications, l’utilisation des lecteurs d’écran ou encore l’acquisition de caractères dans les langues où ceux-ci sont très complexes (comme le japonais ou le chinois, par exemple).

Chez Xfce, on trouve surtout des modifications du côté de Thunar et de xfce4-terminal (anciennement Terminal). Thunar gère les onglets et gère mieux les marque-pages. xfce4-terminal, en plus de changer de nom, est modernisé. Il garde toujours un terminal accessible d’un simple raccourci clavier, comme une liste déroulante, sur le bureau.

On remarque de nouveaux venus dans la gestion des fenêtres. Tout d’abord, awesome fait son apparition. Il s’agit d’un framework de gestion des fenêtres qui doit permettre à chaque utilisateur de contrôler au mieux le comportement de son environnement de bureau, notamment grâce à des possibilités de tuilage. Sawfish entre dans l’arène également. Ce gestionnaire de fenêtres est basé sur Common-Lisp et prône le minimalisme, notamment par le recourt aux raccourcis clavier.

Enfin, cela paraît encore presque incroyable : Enlightenment DR17 étant enfin stable, il peut être intégré dans les dépôts officiels ! Après tout, il n’aura fallu que 8 ans 🙂

Nous l’avons évoqué en parlant de Gnome, les méthodes d’acquisition pour les langues complexes ont évolué. L’apparition de Mozc permet à tous les bureaux d’en bénéficier. Notons que ce projet a été incubé dans l’Open Build Service.

Le packaging de TeXLive a été repensé. La distribution LaTeX est désormais beaucoup plus modulaire. Cette modularisation suit les préconisations du projet TeXLive. Elle permet de n’installer que le nécessaire pour utiliser TeX.

Côté administration système…

Du côté de la virtualisation, VirtualBox est doté d’une pile réseau remodelée et d’un meilleur support de l’accélération pour les systèmes invités. KVM et Qemu reçoivent un meilleur support USB, avec notamment le support d’USB3, la possibilité d’ajouter du stockage de masse par USB ou encore le support des contrôleurs XHCI. La première version majeure de Boxes est fournie, application d’utilisation de systèmes distants et de machines virtuelles. Boxes offre une interface simple pour manipuler un nombre quelconque de connexions par le protocole Spice. Il est notamment capable de détecter automatiquement les machines virtuelles.

Côté base de données, PostgreSQL est fourni en version 9.2. Par conséquent, JSON est désormais supporté comme type natif pour ce cluster de base de données, ce qui permet de stocker et de créer des documents pour les APIs web. MariaDB est désormais fournie par défaut dans openSUSE à la place de MySQL. Intégré depuis la version 11.3, ce moteur de base de données a fait ses preuves et mérite cette intégration.

Côté Cloud, on notera qu’openSUSE 12.3 est la première version de la distribution à intégrer l’ensemble des paquets de la suite OpenStack. Tous les outils nécessaires pour mettre en place et communiquer avec une architecture de Cloud sont désormais disponibles. Par ailleurs, la prochaine version stable d’OpenStack, Grizzly, est d’ores et déjà en cours d’intégration dans les dépôts d’openSUSE.

Et pour les développeurs, alors ?

Anjuta intègre git encore mieux qu’avant. En plus des mises à jour de QtCreator (2.6) et KDevelop (4.4), on notera également l’arrivée d’un nouveau système de gestion de version décentralisé. Nommé Fossil, il offre des fonctionnalités uniques dans le monde des DVCS telles qu’un wiki distribué, des fonctionnalités de type blog et bugzilla et un mode de synchronisation automatique permettant d’éviter les forks et les merges inutiles…

Mono3 supporte désormais la pile asynchrone de C# 5.0. Python 2.7.3 est toujours la version par défaut de Python. Cependant, la version 3.3 est disponible dans les dépôts. Libre à vous de profiter de ses nombreux apports. Toujours dans l’univers Python, python-qt4 supporte Qt5. Comme quoi, le nom ne fait pas tout ! Enfin, les environnements de développement pour KDE et pour GTK évoluent, comme toujours…

Enfin, dans les outils openSUSE spécifiques, on remarque des modifications du côté de KIWI et d’OSC. KIWI est désormais capable de générer des images pour les processeurs de type ARM, pour les systèmes de types dpg/apt et sur le système de fichier btrfs. L’outil en ligne de commande pour communiquer avec l’Open Build Service peut maintenant être utilisé pour créer et publier des mises à jour de maintenance pour openSUSE.

Donnez leur vie !

Les images Live pour Gnome et KDE sont désormais destinées aux supports USB. En effet, elles sont de taille plus importante qu’auparavant et ne passent plus sur un simple CD-R. L’objectif est de pouvoir fournir des fonctionnalités supplémentaires, absentes auparavant :

  • LibreOffice 3.6
  • Gimp
  • L’openJDK pour les applications Java
  • L’interface graphique grsync pour rsync
  • gparted, l’outil de partitionnement graphique
  • dd_rescue et photorec pour la récupération de données

Toujours dans la famille Live, un nouveau venu fait son apparition : le Live de récupération. Si avec leur giga-octet, les Lives Gnome et KDE ne passent pas sur un CD, celui-ci y parvient tout à fait. Cette image est basée sur XFCE, ce qui l’aide à gagner en légèreté. En outre, il embarque des outils très utiles en cas de panne du système :

  • gparted et l’outil de partitionnement de YaST
  • un sous-ensemble pertinent de modules de YaST pour l’administration système
  • dd_rescue et photorec
  • grsync
  • lftp : un client ftp mais aux nombreuses fonctionnalités
  • Le navigateur Midori, le client IRC XChat, et un lecteur de PDF pour lire les manuels…

Toujours à propos des images, un petit mot sur SUSE Studio. openSUSE 12.3 devient disponible pour la création d’image dès la sortie officielle de la distribution, tandis que les appliances déjà soumises pourront être mises à niveau peu de temps après. Cela signifie que vous pourrez, en toute simplicité, créer votre système d’exploitation pour le Cloud, votre image pour le bureau ou pour vos serveurs, avec une sélection personnalisée de paquets, configurations, thèmes… Ces créations peuvent être partagées au travers de SUSE Gallery.

Allez-y, téléchargez là !

Vous pouvez télécharger les différentes versions d’openSUSE 12.3 sur software.opensuse.org/12.3.

Comment mettre à jour votre openSUSE ?

Les utilisateurs ayant configuré proprement une installation de Tumbleweed pourront migrer vers la nouvelle version sans aucun effort supplémentaire !

Voici la procédure pour mettre à jour votre openSUSE 12.2 vers openSUSE 12.3 en ligne de commande.

Passez d’abord en mode super utilisateur avec la commande :

su

Listez vos dépôts actuels avec :

zypper lr

Supprimez ensuite tous ceux dont vous n’avez pas besoin :

zypper rr <alias>

Changez toutes les versions de vos dépôts en remplaçant 12.2 par 12.3 :

sed -i 's/12.2/12.3/g' /etc/zypp/repos.d/*

À la fin de ces opérations vous devez avoir au moins ces trois dépôts configurés :

http://download.opensuse.org/distribution/12.3/repo/non-oss/
http://download.opensuse.org/distribution/12.3/repo/oss/
http://download.opensuse.org/update/12.3/

Si toutes ces opérations vous semblent ésotériques (sed, toussa toussa), vous pouvez vous contenter de supprimer tous vos dépôts et d’ajouter les trois listés précédemment (par exemple avec le module YaST > Dépôts de logiciels), puis continuez la démarche.

Si vous faites la mise à jour à partir de la version 12.1 ou antérieure, ajoutez le dépôt non-oss-update :

zypper ar -f http://download.opensuse.org/update/12.3-non-oss/ repo-update-non-oss

Mettez à jour les dépôts :

zypper ref

Et enfin, exécutez la mise à jour, attention à ne pas éteindre votre ordinateur, à veiller à ce qu’il soit branché au secteur et à ne pas utiliser de logiciels instables pendant la mise à jour :

zypper dup

Retrouvez plus de détails ici : https://en.opensuse.org/Upgrade

 

À propos du projet openSUSE

Le Projet openSUSE est une communauté internationale qui fait la promotion de l’utilisation de GNU/Linux en tout lieu. Il met en place une distribution GNU/Linux qui fait partie des meilleures au monde, travaillant main dans la main avec les communautés de Logiciels Libres et open source de façon ouverte, transparente et amicale. Le projet est contrôlé par sa communauté et repose sur les contributions d’individus qui font le travail de testeurs, d’écrivains, de traducteurs, de testeurs, d’experts en utilisabilité, d’artistes, d’ambassadeurs et de développeurs. Le projet adopte une grande diversité de technologies, des personnes aux compétences techniques différentes, parlant des langues différentes et ayant des cultures différentes. Apprenez-en plus sur opensuse.org.

Cette dépêche a été corédigée afin de mutualiser les efforts de la communauté francophone par Agemen, Syvolc, Nÿco et jluce sur l’interface de corédaction de LinuxFr.org. Un effort particulier a été réalisé pour la traduction à temps de l’annonce officielle et de la liste des nouvelles fonctionnalités.

 

Sources et liens :

Les annonces de la communauté Francophone :

Trois articles en Anglais sur le même sujet :

 

Deux vidéos sur openSUSE 12.3

Bonjour,

A quelques heures de la sortie officielle, voici deux petites vidéos en anglais qui traitent d’openSUSE 12.3.

La première propose  un rapide tour du bureau Plasma KDE 4.10, de Dolphin, du gestionnaire de fenêtre KWin et de Gwenview :

 

La seconde vous explique comment installer LibreOffice 4.0, sachant que c’est la version 3.6 qui est fournie par défaut dans openSUSE 12.3 :

Le lien de téléchargement indiqué dans la dernière vidéo est le suivant : http://software.opensuse.org/package/libreoffice

Syvolc

Une démonstration de Plasma 2

S. Kügler travaille sur le portage de KDE Plasma vers KDE Framework 5 qui utilise les technologies QML. Cela permettra d’utiliser des effets graphiques en utilisant OpenGL.

Voici une petite démonstration des capacités du futur Plasma en QML :

Retrouvez son article complet [en] : https://plus.google.com/u/0/118397397518576656139/posts/VhPHyaanJy8

Pour plus d’information sur KDE Framework 5 retrouvez mon article sur le sujet [fr] : http://syvolc.briolet.fr/2013/01/30/kde-un-chantier-pour-le-passage-a-qt5/

 

 

openSUSE 12.3 RC2

La Release candidate 2 d’openSUSE 12.3 vient de sortir. Dans une semaine est prévue la Gold Master puis la version finale la semaine d’après, le 13 mars si tout va bien.

Grub2-opensuse12.3

Plusieurs bugs ont encore été corrigés mais c’est maintenant un travail de mise à jour de tous les paquets qui est en cours pour fournir un environnement le plus complet possible pour openSUSE 12.3.

Coté mise à jour, Firefox passe en version 19, PulseAudio passe en version 3.0 et le noyau Linux est livré en 3.7.9.

Voici le détail de cette RC2 :

  • amavisd-new 2.7.2->2.8.0
  • digikam 2.9.95->3.0.0
  • gnome-shell 3.6.2->3.6.3
  • gnutls 3.0.26->3.0.28
  • kernel-default 3.7.6->3.7.9
  • kiwi 5.04.37->5.04.53
  • libcdio 0.83.git->0.90
  • libdrm 2.4.41->2.4.42
  • mariadb 5.5.28a->5.5.29
  • MozillaFirefox 18.0.1->19.0
  • MozillaThunderbird 17.0.2->17.0.3
  • openssl 1.0.1c->1.0.1e
  • postfix 2.9.5->2.9.6
  • pulseaudio 2.1->3.0
  • release-notes-openSUSE 12.3.1->12.3.3
  • seamonkey 2.15.1->2.16
  • sysconfig 0.80.4->0.80.5
  • wine 1.5.22->1.5.23

 

UEFI et Secure Boot

Il devrait être possible d’installer openSUSE 12.3 sur une machine UEFI sans problèmes. Durant l’installation vous pouvez voir YaST décider d’utiliser la partition EFI comme la partition de boot avec /boot/efi comme point de montage. YaST va créer une nouvelle entrée “opensuse” dans le firmware qui gère le démarrage. Les développeurs travaillent activement à terminer le support de Secure Boot qui peut être testé dès cette RC2. Une option “Enable Secure Boot” est proposée à l’installation.

Changement dans les Live-openSUSE

De plus en plus de monde utilisant les clés USB, les images Lives dépassent maintenant la capacité d’un CD pour atteindre presque 1 Go.

Elles sont donc maintenant plus riches en contenu, avec notamment l’ajout de :

  • LibreOffice 3.6
  • GIMP
  • l’environnement java openJDK
  • des outils de gestion et restauration du système :
    •  gparted, le gestionnaire de partition
    •  grsync, une interface graphique pour rsync, l’outil de sauvegarde
    •  GNU dd_rescue and photorec, des outils de restaurations de données

rhythmbox a également remplacé banshee pour la version GNOME.

Contribuez !

N’hésitez pas à tester cette CR2, vous pouvez la télécharger ici : http://software.opensuse.org/developer/fr

Retrouvez la méthode pour tester efficacement cette version ici : [en] http://en.opensuse.org/openSUSE:Testing

Et retrouver la liste des bugs déjà rencontrés ici : [en] http://en.opensuse.org/openSUSE:Most_annoying_bugs_12.3_dev

 

Les captures d’écrans ont été ajoutées pour openSUSE 12.3 ici : http://en.opensuse.org/Screenshots_12.3

Je vous ajoute cette capture que je viens de faire de l’écran d’accueil de KDE, on voit aussi que l’icône pour afficher les activités à été modifiée (en bas à gauche) :

opensuse12.3_KDE

 

Syvolc

Nouvelle version 3.8 du noyau Linux

La dernière version stable du noyau Linux vient de sortir en version 3.8.

Kernel_linux

Voici une listes de quelques unes des améliorations les plus explicites :

  • Optimisation pour architecture NUMA.
  • Prise en charge du futur processeur IBM POWER8.
  • Un nouveau pilote graphique basique pour les cartes Nvidia Tegra 2 et 3.
  • Un nouveau système de fichiers F2FS conçu par Samsung pour les mémoires Flash.
  • Amélioration de la vitesse du chiffrement.
  • Amélioration des pilotes graphiques Intel, avec notamment la prise en charge de la partie graphique de Haswell.
  • La pilote Nouveau pour les cartes NVidia prend maintenant en charge toutes les puces Nvidia, même les plus récentes.
  • Amélioration du pilote Radeon pour les puces ATI/AMD.
  • Nouveau pilote pour les puces Wilocity 6210 basée sur le standard 802.11ad  (WiGig) qui peut aller jusqu’à 7Gbit/s. Et début de la gestion du standard 802.11ac.

 

Espérons que ce noyau soit comme d’habitude exemplaire de stabilité car c’est cette version 3.8 qui sera déployé dans openSUSE 12.3

Pour plus de détails, retrouvez un article très détaillé sur Linuxfr :  http://linuxfr.org/news/sortie-du-noyau-linux-3-8

Syvolc

KDE SC 4.10 est arrivée !

Les environnements de bureau et les logiciels KDE viennent de sortir en version stable 4.10.

Dans la même semaine cette sortie coïncide avec les sorties de 3 logiciels sous l’égide de KDE : Calligra 2.6, Amarok 2.7 et Digikam 3.0.

plasma-4.10

  • Un énorme travail a été apporté à la stabilité avec de très nombreuses corrections de bugs qui montrent qu’une attention particulière a été apportée à la finition.

 

  • Le thème Air a légèrement été modifié pour être plus épuré.
  • Les travaux sur le portage des composants Plasma en QML et QtQuick améliorent les comportements, la stabilité et les performances du bureau Plasma.

  • Dolphin a reçu plusieurs améliorations comme le support du MTP directement dans le panneau latéral ou une meilleur gestion des activités. La gestion des miniatures est maintenant beaucoup plus efficace.
  • Nepomuk a subit également plusieurs changements avec 240 corrections de bugs. L’indexeur Strigi qui n’était plus maintenu a été remplacé par différents outils pour les recherches à l’intérieur des fichiers audios, vidéos, images, pdf…
  • Des effets graphiques supplémentaires peuvent maintenant être ajoutés automatiquement via opendesktop.org (kde-look.org).

  • Le nouveau “appmenu” a été intégré à KDE, il permet d’afficher le menu d’une application dans un bouton ou dans une barre externe (façon OSX). Vous pouvez trouver un article complet sur appemnu ici : [en] http://gnumdk.blogspot.fr/2012/11/appmenu-support-in-kde-410.html
  • Un nouveau mode de fond d’écran animé en QML fait son apparition.

  • Coté applications Marble a reçu de nombreux changements avec l’ajout d’une vue de la lune et de Mars.

  • Un nouveau gestionnaire d’impression permet de gérer l’ajout d’imprimantes à la volée.
  • Un nouveau rendu pour Okular améliore grandement les performances.
  • Gwenview gère maintenant les activités Plasma.
  • Kate a été amélioré avec une unification des systèmes de notifications, cette captures d’écran est très parlante :

  • KTouch le logiciel pour optimiser la frappe au clavier a été réécrit en grande partie avec QML.

  • KMail a été amélioré avec une meilleur gestion des images, la correction orthographique et peut totalement tourner en l’absence de Nepomuk.
  • Coté programmation le Plasma SDK intègre plusieurs nouveaux composants comme une visualisation pour la programmation des Plasmoids.

 

  • Amarok arrive donc en version 2.7, nommée “A Minor Tune”. On y retrouve un première intégration de Nepomuk pour l’indexation des méta-données et une synchronisation de la collection avec Last.fm. Le navigateur de fichier intégré a été grandement amélioré avec une nouvelle apparence.

Plus d’informations sur Amarok 2.7 dans l’annonce officielle [en] : http://dot.kde.org/2013/01/18/amarok-27-minor-tune-released

  • digiKam sort lui une version majeure en 3.0.0 après 4 versions de développement. Cette version intègre les projets du Google Summer of Code 2012 et corrige de nombreux bugs.

Plus d’informations sur Digikam 3.0.0 dans l’annonce officielle [en] : http://www.digikam.org/node/683

calligra

  • La suite Calligra 2.6 arrive avec une mise à jour de tous ces composants. Un nouvelle application “Author” vient s’ajouter qui propose une interface de rédaction prévue pour les écrivains.

Retrouvez l’annonce officielle de Calligra 2.6 [en] : http://www.calligra.org/news/calligra-2-6-released/ et l’annonce sur Linuxfr [fr] : http://linuxfr.org/news/calligra-2-6

Sur openSUSE

Pour ceux qui ne peuvent pas patienter jusqu’à la prochaine version d’openSUSE prévue dans 1 mois, vous pouvez mettre à jour KDE sur votre openSUSE 12.2.

Ajoutez les dépôts et faites la mise à jour comme ceci, mais assurez vous bien que vous n’avez pas d’autres dépôts KDE avant :


zypper ar -f http://download.opensuse.org/repositories/KDE:/Release:/410/openSUSE_12.2/ KR410
zypper ar -f http://download.opensuse.org/repositories/KDE:/Extra/KDE_Release_410_openSUSE_12.2/ KR410-extra
zypper ref
zypper dup --from KR410 KR410-extra


Sources :

KDE 4.10, l’annonce officielle [en] : http://kde.org/announcements/4.10/
L’annonce sur Linuxfr [fr] : http://linuxfr.org/news/kde-sc-4-10
L’annonce sur Alionet [fr] : https://www.alionet.org/content.php?404-KDE-4-10-en-finale
KDE SC 4.10 disponible sur openSUSE [en] :
http://www.dennogumi.org/2013/02/kde-platform-workspaces-and-applications-4-10-available-for-opensuse
http://kdeatopensuse.wordpress.com/2013/02/06/kde-sc-4-10-packages-for-opensuse/

Syvolc

FOSDEM 2013 !

Samedi je suis allé au FOSDEM (Free and Open Source Software Developers’ European Meeting), la réunion européenne des développeurs de logiciels libres et open source qui se tient chaque année à Bruxelles.

Ce fut cette année encore un succès avec pas moins de 486 conférences dans de nombreux domaines. Parmis lesquels nous retrouvons Firefox OS, Jolla, Samba4, systemd, FreedomBox, Debian, Fedora, openSUSE, Gentoo, CentOS, NetBSD, PHP, Java, OpenJDK, Puppet, Jenkins, QEMU, Xen, Wayland, Android, CMake, Linux Kernel, KDE, GNOME, Razor-Qt, Enlightnment, GTK, Qt, Apache, Perl, LibreOffice, OpenOffice, VLC, Python, OpenStack, Wine, NoSQL, Ada, MySQL, XMPP… (dans les désordre).

J’ai pu, en une journée, participer à l’ouverture du FOSDEM et aux conférences sur Fedora RPM Packaging, Firefox OS, G’MiC (module GIMP de traitement d’images), openSUSE on ARM, QML Applications on Jolla Sailfish, Razor-Qt, QML’s many faces et C++11 inside Qt.

Les développeurs de toutes origines se sont réunis dans le plus grand amphithéâtre pour la conférence d’ouverture :

ouverture-fosdem-public

ouverture-fosdem

En parallèle de cela les différents stands étaient installés répartis dans 3 bâtiments pour présenter de nombreux projets.

Le stand d’openSUSE a eu,cette année encore du succès avec des ventes de tee-shirts, des ventes de bières et des distributions de DVD d’installation et d’autocollants.

Plusieurs ordinateurs faisaient tourner la dernière version de développement d’openSUSE 12.3, dont un grand écran tactile :

fosdem-stand-opensuse

Les membres de l’équipe openSUSE étaient présents en force, ils avaient notamment installé des affiches dans les couloirs (désolé pour la qualités photo) :

La conférence sur openSUSE on ARM était intéressante. Les explications ont porté sur la difficulté d’adapter la distribution aux nombreuses versions d’ARM et sur le développement à venir.

opensuse-on-arm

Coté mobile, Firefox OS a attiré les foules, plusieurs téléphones étaient en démonstrations et les développeurs étaient là pour aider ceux qui souhaitaient installer Firefox OS. Mais lors de la première conférence, l’une des préconisations était : “soyez prêt à “briquer” votre appareil”… sur trait d’humour… mais quand même.

fosdem-firefox-os

J’ai suivi également une conférence sur Jolla Sailfish, le téléphone développé par des anciens de Nokia pour donner une suite à Meego. Le thème était principalement sur les possibilités offertes par QML pour modifier rapidement les applications sur Sailfish :

fosdem-jolla

 

C’est toujours un plaisir de voir autant de monde s’intéresser au libre et à l’open source. Chaque année cet évènement prend plus d’ampleur. La bonne humeur commune à tous les projets donne une ambiance qui vaut le détour pour cette immense regroupement de barbus !

 

Site officiel [en] : https://fosdem.org/2013/

Syvolc