Tag Archives: Linux

Les distributions, en voici en voila

Alors, je vous ai parlé précédemment des distributions GNU/Linux.

Les distributions sont des ensembles cohérents de logiciels assemblés autour du système d’exploitation GNU/Linux. Mais que font elles vraiment à part réunir les projets (noyau, X window, environnement du bureau…) ?

Et bien d’abord elles gèrent la compilation (des logiciels et composantes), le format de paquets (le paquet est un élément pré-compilé comme un logiciel ou une bibliothèque) et le gestionnaire de paquets (les paquets sont ensuite placés sur des serveurs qu’on appelle des dépôts, les gestionnaires de paquets va gérer la liste des dépôts, la recherche dans la liste des paquets, l’installation, les mises à jour, la gestion des dépendances (utilisation des bibliothèques nécessaires au fonctionnement…) et conflits (comme différentes versions sur 2 dépôts…) ).

Ensuite les distributions sont en lien direct avec l’utilisateur final pour lui garantir le fonctionnement de toute la chaîne de logiciel. Elles vont également choisir la configuration par défaut (c’est la première chose qu’un utilisateur va découvrir). Et enfin elles fournissent les outils de configuration du système.

Voila, malgré tout cela, ça reste les environnements de bureau qui vont créer l’interface sur laquelle on va passer tout notre temps. Alors pourquoi parle-t-on toujours uniquement des distributions ? C’est un problème. Le fait est que les distributions ont des moyens de communication importants, déjà en paramétrant votre bureau : fond d’écran, page d’accueil, salon de tchat… et elles vont être l’interlocuteur auprès des utilisateurs et entreprises. Je vais donc dans ce blog essayer de crier autant “Vive KDE !” que je ne crie “Vive openSUSE !”.

  • Les différentes distributions

 

 

 

 

Distributions Linux

Les distributions Linux les plus courantes

 

 

 

Je vais tâcher de faire une liste des distributions les plus communes en indiquant le bureau utilisé par défaut, car comme expliqué ci-dessus c’est pour moi un élément majeur. Néanmoins la plus part des distributions gèrent parfaitement les autres bureaux qu’elles fournissent.

  • openSUSE, soutenue par Novell (bureau par défaut : KDE), ainsi que sa version entreprise SUSE Linux Entreprise (SLE).
  • Debian, la distribution qui met à disposition le plus de paquets (quasiment tous les bureaux peuvent y être installés).
  • Ubuntu, issue de Debian, certainement la plus utilisée en ce moment, soutenue par l’entreprise Canonical (bureau par défaut : Gnome).
  • Mandriva, a la particularité d’être une distribution en partie Française, un fork Mageia a récemment été créé à cause des difficultés économiques et stratégiques de la société Mandriva (bureau par défaut : KDE).
  • Gentoo, a la particularité de recommander une compilation du système et de tous ses paquets, ce qui permet de gérer plus finement leurs configurations. Gentoo fait le moins de choix possibles par défaut pour laisser un maximum de libertés à l’utilisateur.
  • Red Hat, une distribution commerciale fortement utilisée en entreprise, elle est aussi à l’origine du gestionnaire de paquets RPM. (bureau par défaut : Gnome)
  • Fedora, le penchant communautaire de RedHat. (bureau par défaut : Gnome)
  • ArchLinux, se voulant légère et très à jour dans ses logiciels. (sans bureau par défaut)
  • Slackware, très ancienne distribution, bien adaptée aux serveurs. (sans bureau par défaut)

Il en existe beaucoup d’autres (Pardus, PCLinuxOS, Knoppix, CentOS, Mint…) et je m’excuse de certainement en avoir oublié qui vous tiennent à cœur.

Tout cela vous laisse donc l’embarras du choix, chacune a ses caractéristiques, mais une fois l’installation faite et que vous avez tout bien configuré à votre sauce il peut être difficile de les distinguer.

Syvolc

Linux ? hein ? non, GNU/Linux

Bon, je vais essayer d’aller dans l’ordre sans brûler les étapes.

Je vais donc maintenant vous faire un mini résumé de ce qu’est le fameux GNU/Linux qui fêtait justement ses 19 ans il y a une semaine.

Tux

  • Naissance du projet

Le noyau Linux a été créé en 1991 par Linus Torvalds étudiant à l’université de Helsinki. Dès le départ il pose les bases d’un développement partagé, qui sera la première pierre du monde communautaire libre qui existe aujourd’hui autour de Linux.

Richard Stallman, autre figure du monde du logiciel libre, développe dès 1983 plusieurs logiciels libres dont le système GNU, et c’est la fusion de ces deux projets qui donner naissance au projet GNU/Linux. (la vulgarisation fait qu’on emploi maintenant souvent uniquement le terme Linux, de plus certaines personnes pensent que GNU n’a pas plus de raisons d’avoir sa place dans le nom que les très nombreux autres projets qui sont venu se greffer à Linux, mais le charisme de R. Stallman a peut-être eu de l’influence).

Gnu/Linux est maintenant un projet mondial, c’est 10 000 modifications à chaque mise à jour tous les trois mois, par 1 200 développeurs, le support de milliers de périphériques. Il est utilisé dans des centaines de systèmes comme les ordinateurs, les smartphones, les serveurs, les GPS, les box internet, les rooteurs, les voitures, l’électroménager…

  • Développement

Gnome et KDE

Coté desktop, le projet Gnu/Linux a poussé à la création d’environnements du bureau, principalement KDE et Gnome qui fournissent une interface graphique complète à l’utilisateur. Ces projets s’accompagnent également de nombreux logiciels  avec une compatibilité et des interactions accrues (KDE se nomme d’ailleurs maintenant KDE SC pour Software Compilation).

Vient ensuite les distributions qui s’occupent de rassembler tous les éléments d’un système d’exploitation : Le noyau Linux, les logiciels et l’environnement du bureau.

J’espère avoir pu éclairer le peu de gens qui va passer ici sans trop connaître tout ça.

Syvolc

Créer un Live USB

[attention, cette méthode ne marche apparemment pas pour toutes les distributions, il faut que les iso soient “hybrides”, en tous cas ça fonctionne très bien avec openSUSE]

Bonjour, aujourd’hui : comment créer un Live USB ?

 

 

Live openSUSE

Logo créé spécialement pour l'article 😉

 

 

J’entends par Live-USB, une clé USB sur laquelle on peut booter et démarrer un système d’exploitation. C’est le même principe qu’un Live CD.

Vous allez pouvoir lancer un système d’exploitation complet sur un ordinateur sans rien modifier dessus. Les intérêts sont multiples : essayer un système instable sans risques, faire une démonstration, utiliser des outils qui ne tournent pas sur votre système actuel…

 

 

 

clé USB

désolé pour la pub, je suis fier de ma clé ^^

 

 

Donc voici une méthode très simple (expliquée ici en Anglais).

Télécharger votre .iso par exemple sur http://software.opensuse.org pour la version stable d’openSUSE.

Renommer le .iso en .raw, par exemple openSUSE-11.4-KDE4-LiveCD-x86_64.iso en openSUSE-11.4-KDE4-LiveCD-x86_64.raw

Télécharger SUSE Studio Image Writer :

Sous openSUSE :  # zypper install imagewriter

Sous windows, télécharger : ImageWriter.exe

 

 

SUSE Studio Image Writer

SUSE Studio Image Writer (désolé, sous windows)

 

 

Exécutez donc Image Writer, dans image :  sélectionnez votre .raw, sélectionnez votre Clé USB dans la liste du dessous… et cliquez sur Copy.

Attention, cette procédure va effacer tout ce que vous aviez sur votre clé, pensez à sauvegarder avant. Pour la réutiliser par la suite il suffira de la reformater en FAT32 (souvent par défaut).

Ensuite c’est comme pour un Live CD, branchez votre clé, au démarrage de votre pc allez dans les réglages de démarrage pour indiquer que vous voulez démarrer sur la clé (avec une touche comme F2, F8… c’est souvent indiqué en petit sur le premier écran d’accueil).

Et voila vous y êtes. L’avantage d’une clé USB par rapport au CD est la vitesse de lecture qui est un peu plus rapide et surtout le fait qu’elle soit accessible en écriture, ce qui permet de sauvegarder vos données.

Voila, enjoy.

Syvolc